L'ajustement chiropratique
Une profession reconnue
Traitement manuel, naturel et efficace
La chiropratique
et les enfants
Suivi de
grossesse

La chiropratique
et les enfants

La chiropratique s’adapte aux gens de tous les âges

Les besoins des bébés et des enfants en terme de soins chiropratiques diffèrent considérablement de ceux des adultes. Il est évident que les techniques utilisées pour soigner un nouveau-né ne s’apparentent pas aux techniques que l’on pourrait utiliser avec une personne ayant un squelette mature. Par exemple, la pression indolore utilisée par la chiropraticienne sur la colonne vertébrale d’un nouveau-né est généralement équivalente au poids d’une pièce de monnaie de 10 cents. Il n’y a souvent pas de cavitation (bruit de craquement) comme chez l’adulte.

Pourquoi consulter une chiropraticienne avec mon enfant?

Dès l’enfance, mais surtout à l’adolescence, les jeunes subissent de grandes poussées de croissance qui peuvent créer des désordres des systèmes musculaire, nerveux et squelettique.

Des enfants en santé

Comme parents, nous souhaitons tous que nos enfants soient en meilleure santé possible. Plusieurs éléments contribuent à leur santé : l’alimentation, l’exercice, le sommeil, l’amour. Un autre facteur est ESSENTIEL : la communication efficace entre le cerveau et le corps de l’enfant, communication qui contrôle la croissance, la réparation et le fonctionnement de toutes les cellules du corps.

Vaut mieux prévenir que guérir

Un examen chiropratique peut permettre de déceler des faiblesses possiblement présentes au niveau des systèmes nerveux, musculaire ou squelettique. En détectant rapidement ces problèmes, la chiropraticienne peut s’assurer de redonner la bonne fonction à tous ces systèmes, favorisant ainsi une santé optimale chez votre enfant. Tout comme on consulte un dentiste avant d’avoir mal aux dents, on consulte sa chiropraticienne avant d’avoir des troubles neuro-musculo-squelettiques.

Évidemment, en plus des soins préventifs, les enfants peuvent bénéficier de la chiropratique pour soulager plusieurs types de douleur ou d’inconfort :

  • Maux d’oreilles
  • Coliques
  • Régurgitations
  • Torticolis, congénital ou non
  • Plagiocéphalie (tête plate)
  • Infections ORL à répétitions
  • Scoliose (déviation de la colonne vertébrale)
  • Douleurs « de croissance »
  • Mauvaise posture assise (jambes en W) et démarche avec pieds tournés (intérieur ou extérieur)
  • Toutes les douleurs au dos, articulations, muscles, tendons
  • Blessures sportives

De la naissance à la première année

Le premier stress important que l’on vit au cours de notre existence est sans l’ombre d’un doute notre naissance. Même lors d’un accouchement naturel, il arrive que de grandes tensions, pressions ou torsions affectent la colonne vertébrale, les os crâniens et tout le corps du nouveau-né. Laissées incorrigées, ces affections pourraient éventuellement créer des troubles de santé chez l’enfant.

Les nouveaux-nés devraient être examinés le plus tôt possible après leur naissance, car l’accouchement, surtout s’il a été difficile, est la première source de tensions et de blocages chez les enfants. Ces dysfonctions de leur petite charpente peuvent causer des symptômes immédiatement ou rester silencieuses et ne se manifester que plus tard. C’est pourquoi il est si important de les prévenir, comme on n’attend pas qu’une carie apparaisse pour faire nettoyer ses dents!

Par la suite, l’enfant sera examiné en prévention par sa chiropraticienne aux grandes étapes de sa croissance :

  • Lorsque bébé tient sa tête seul
  • Lorsque qu’il s’assoit
  • Lorsque qu’il marche et grimpe
  • À l’âge scolaire, 2 fois par an

Soyez à l’affût d’un retard dans le développement neuro-moteur normal de votre enfant :

Si votre bébé…

  • ne se retourne pas du dos au ventre ou du ventre au dos à l’âge attendu
  • refuse d’être sur le ventre
  • ne marche pas à 4 pattes ou le fait « en petit crabe »
  • se déplace sur les fesses plutôt qu’à 4 pattes ou debout

…faites-le examiner par votre chiropraticienne. Ses traitements, combinés à des recommandations spécifiques et des exercices adaptés, contribueront à optimiser le développement neuro-moteur de votre enfant.

L’enfance et l’adolescence

Au fur et à mesure que les enfants vieillissent, les stress auxquels ils font face évoluent. À l’école primaire, les chutes et les accidents sont légion. Le port d’un sac à dos mal ajusté et trop lourd affecte inévitablement la colonne vertébrale et les heures prolongées dans une posture laissant à désirer (soit à l’école ou à la maison) n’améliorent pas ce tableau. Plusieurs conditions telles que la scoliose peuvent se manifester. Si la condition est diagnostiquée à temps, l’effet négatif de toute problématique touchant les nerfs, les os ou les muscles peut généralement être considérablement diminué.

Écoutez votre intuition de parent : quand quelque chose d’inhabituel vous inquiète chez votre enfant, n’hésitez pas à en parler à votre chiropraticienne!

La chiropratique
et les enfants

La chiropratique s’adapte aux gens de tous les âges

Les besoins des bébés et des enfants en terme de soins chiropratiques diffèrent considérablement de ceux des adultes. Il est évident que les techniques utilisées pour soigner un nouveau-né ne s’apparentent pas aux techniques que l’on pourrait utiliser avec une personne ayant un squelette mature. Par exemple, la pression indolore utilisée par la chiropraticienne sur la colonne vertébrale d’un nouveau-né est généralement équivalente au poids d’une pièce de monnaie de 10 cents. Il n’y a souvent pas de cavitation (bruit de craquement) comme chez l’adulte.

Pourquoi consulter une chiropraticienne avec mon enfant?

Dès l’enfance, mais surtout à l’adolescence, les jeunes subissent de grandes poussées de croissance qui peuvent créer des désordres des systèmes musculaire, nerveux et squelettique.

Des enfants en santé

Comme parents, nous souhaitons tous que nos enfants soient en meilleure santé possible. Plusieurs éléments contribuent à leur santé : l’alimentation, l’exercice, le sommeil, l’amour. Un autre facteur est ESSENTIEL : la communication efficace entre le cerveau et le corps de l’enfant, communication qui contrôle la croissance, la réparation et le fonctionnement de toutes les cellules du corps.

Vaut mieux prévenir que guérir

Un examen chiropratique peut permettre de déceler des faiblesses possiblement présentes au niveau des systèmes nerveux, musculaire ou squelettique. En détectant rapidement ces problèmes, la chiropraticienne peut s’assurer de redonner la bonne fonction à tous ces systèmes, favorisant ainsi une santé optimale chez votre enfant. Tout comme on consulte un dentiste avant d’avoir mal aux dents, on consulte sa chiropraticienne avant d’avoir des troubles neuro-musculo-squelettiques.

Évidemment, en plus des soins préventifs, les enfants peuvent bénéficier de la chiropratique pour soulager plusieurs types de douleur ou d’inconfort :

  • Maux d’oreilles
  • Coliques
  • Régurgitations
  • Torticolis, congénital ou non
  • Plagiocéphalie (tête plate)
  • Infections ORL à répétitions
  • Scoliose (déviation de la colonne vertébrale)
  • Douleurs « de croissance »
  • Mauvaise posture assise (jambes en W) et démarche avec pieds tournés (intérieur ou extérieur)
  • Toutes les douleurs au dos, articulations, muscles, tendons
  • Blessures sportives

De la naissance à la première année

Le premier stress important que l’on vit au cours de notre existence est sans l’ombre d’un doute notre naissance. Même lors d’un accouchement naturel, il arrive que de grandes tensions, pressions ou torsions affectent la colonne vertébrale, les os crâniens et tout le corps du nouveau-né. Laissées incorrigées, ces affections pourraient éventuellement créer des troubles de santé chez l’enfant.

Les nouveaux-nés devraient être examinés le plus tôt possible après leur naissance, car l’accouchement, surtout s’il a été difficile, est la première source de tensions et de blocages chez les enfants. Ces dysfonctions de leur petite charpente peuvent causer des symptômes immédiatement ou rester silencieuses et ne se manifester que plus tard. C’est pourquoi il est si important de les prévenir, comme on n’attend pas qu’une carie apparaisse pour faire nettoyer ses dents!

Par la suite, l’enfant sera examiné en prévention par sa chiropraticienne aux grandes étapes de sa croissance :

  • Lorsque bébé tient sa tête seul
  • Lorsque qu’il s’assoit
  • Lorsque qu’il marche et grimpe
  • À l’âge scolaire, 2 fois par an

Soyez à l’affût d’un retard dans le développement neuro-moteur normal de votre
enfant :

Si votre bébé…

  • ne se retourne pas du dos au ventre ou du ventre au dos à l’âge attendu
  • refuse d’être sur le ventre
  • ne marche pas à 4 pattes ou le fait « en petit crabe »
  • se déplace sur les fesses plutôt qu’à 4 pattes ou debout

Faites-le examiner par votre chiropraticienne. Ses traitements, combinés à des recommandations spécifiques et des exercices adaptés, contribueront à optimiser le développement neuro-moteur de votre enfant.

L’enfance et l’adolescence

Au fur et à mesure que les enfants vieillissent, les stress auxquels ils font face évoluent. À l’école primaire, les chutes et les accidents sont légion. Le port d’un sac à dos mal ajusté et trop lourd affecte inévitablement la colonne vertébrale et les heures prolongées dans une posture laissant à désirer (soit à l’école ou à la maison) n’améliorent pas ce tableau. Plusieurs conditions telles que la scoliose peuvent se manifester. Si la condition est diagnostiquée à temps, l’effet négatif de toute problématique touchant les nerfs, les os ou les muscles peut généralement être considérablement diminué.

Écoutez votre intuition de parent : quand quelque chose d’inhabituel vous inquiète chez votre enfant, n’hésitez pas à en parler à votre chiropraticienne!